MÉTEMPSYC(H)OSE, subst. fém.
MÉTEMPSYC(H)OSE, (MÉTEMPSYCOSE, MÉTEMPSYCHOSE)subst. fém.
PHILOS., RELIG.
A. Au sing. [Précédé de l'art. déf.] (Doctrine de la) transmigration des âmes. La métempsycose est peut-être vraie je crois quelquefois avoir vécu à différentes époques; en effet, j'en ai des souvenirs (FLAUB., Souv., 1841, p. 51). L'Inde et surtout le bouddhisme étaient connus à Alexandrie. On leur empruntait la métempsychose, la façon d'envisager la vie comme l'emprisonnement de l'âme dans un corps (RENAN, Égl. chrét., 1879, p. 149):
 

1. ... moitié riant, moitié sérieux, il parlait de la métempsycose et de la succession des formes innombrables où l'âme coule et se filtre, comme une source qui passe de bassins en bassins.
ROLLAND, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1307.

B. Au plur. Incarnations successives (d'une âme) après la mort. Ces fils existaient de fait ou virtuellement de toute éternité; ils sont venus, dans le cours de leurs métempsychoses, prendre place dans votre famille (P. LEROUX, Humanité, t. 2, 1840, p. 441):
 

2. Il me semble que quelque chose qui m'intéresse, qui m'est même personnel, s'est passé, avant que je ne fusse né, ici. Vraiment, si je croyais aux métempsycoses, je pourrais m'imaginer que j'ai été, dans les existences antérieures, moine...
HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 299.

REM. Métempsychique, adj., hapax. Descente dans le passé métempsychique (LA VARENDE, Tourmente, 1948, p. 101).
Prononc. et Orth.: []. Ac. 1694 métempsycose, Ac. 1718 -psychose, Ac. 1740 métempsychose, dep. 1762 métempsycose. L'essor, à date récente de psychologie, psychose, influe en faveur de -ch-. ROB.: -ch-, -c-; Lar. Lang. fr.: -c-, -ch-, avec en ce qui concerne -c- la restriction ,,selon l'Acad.``. Étymol. et Hist. 1562 J. GRÉVIN, Second livre de la Gelodacrye, p. 309. Empr. au b. lat. metempsychosis, gr. «passage d'une âme d'un corps dans un autre» (de exprimant le changement de lieu et «animer», de «âme». Fréq. abs. littér.: 189.
DÉR. Métempsyc(h)osiste,(Métempsycosiste, Métempsychosiste) adj. et subst., rare. a) Adj. Relatif à la métempsychose. Comment la vérité s'illumina sous la forme d'un manuscrit métempsychosiste (MAUPASS., Dr H. Gloss, 1893, p. 115). b) Subst. Adepte de la métempsychose. Mercier, dans L'an deux mille quatre cent quarante soutient sérieusement les doctrines de la métempsycose (...). Le colonel Ethan Allen, le Green Moutain Boy, passe aussi pour avoir été sérieux métempsycosiste (BAUDEL., Hist. extr., 1856, p. 318). Je ne suis pourtant pas métempsycosiste, il me vient, je ne sais pourquoi et comment, la pensée de mon frère et l'association de son souvenir avec l'oiseau mort (GONCOURT, Journal, 1871, p. 717). []. 1re attest. 1775 (RESTIF DE LA BRET., Paysans, II, 491 ds GOHIN, p. 270); de métempsyc(h)ose, suff. -iste*.

Le Trésor de la Langue Française Informatisé